Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda de la Semaine

CV TBT RECTO

hebergeur image

Sport Rugby UST

Dimanche 1er Octobre

Saint Sulpice / UST

 

Thézac

Mercredi 27 Septembre

à partir de 8h45

Relais du Randonneur

Randonnée de 5 km

à Mauroux

Rendez-vous à 9h 

à l'église de Cabanac

ou à 8h45 à Thézac

pour covoiturage.

Tél : 06 17 93 74 14.

 

Thézac

Vendredi 29 Septembre

Randonnée Pédestre

à partir de 8h

Relais du randonneur

Randonnée de 8.7 km

à Lacaussade

Rendez-vous sur la

place de l'église à

Lacaussade à 8h30

ou à Thézac à 8h

pour covoiturage.

Tél : 06 81 90 69 57.

 

Cazideroque

Dimanche 1er octobre

Bourse aux Vêtements

 

Publié par Tournon Reporter.

La ligne de démarcation entre majorité et opposition est de plus en plus visible au sein de Fumel communauté où les séances de conseil communautaire deviennent plus tendues que par le passé.

Dans le rôle des « contestataires », ce sont le plus souvent de nouveaux élus qui portent les questions qui fâchent. Jeudi soir, Sophie Gargowitch et Jean-François Ségala, maires de Blanquefort et Montayral, ont remis à plusieurs reprises sur le tapis le difficile sujet des compensations financières entre communes et communautés des communes. Si la majorité a accepté de lancer un travail préparatoire sur celles concernant le prix de la voirie où des disparités importantes entre communes ont été notées et où un déficit de 500 000 € du service est annoncé par le vice-président J-J. Brouillet, les opposants réclament une révision complète prenant en compte toutes les compétences et le potentiel fiscal de chacun.

« Nous devons en voir une par mois et prendre des décisions » répondait le président Jean-Louis Costes sans convaincre ses opposants. Non inscrit à l'ordre du jour de la séance, le sujet est parti du vote d'une délibération concernant la composition du bureau communautaire où deux nouveaux membres sont désignés: Hubert Cavadini, vice-président communautaire mais non maire, et Jean-Pierre Mouly qui y représentera la mairie de Fumel parce que Jean-Louis Costes, en tant que président, ne veut pas y porter la voix de sa commune. Ce bureau, officiellement non décisionnel puisque le conseil est seul souverain, est toutefois l'instance qui pèse lourd dans les décisions et où les sujets importants sont débattus.

Pour ce qui est du restant de l'ordre du jour, l'ensemble des délibérations ont été votées avec, ici ou là, quelques abstentions. Ce fut en particulier le cas pour la proposition d'une baisse de subvention en faveur de la mission locale à qui la communauté versait 3000€ en plus des 21 642€ représentant les aides des communes et qui ne versera plus que 1000€. « Attendu la situation de l'emploi en fumélois, ce n'est sans doute pas le moment de se désengager » lançait Daniel Borie, maire de Saint-Vite, suivi par six autres élus dans son abstention. D'autres élus s'abstenaient ensuite sur la décision de prendre un prestataire de service pour assurer les contrôles des installations d'assainissement des particuliers non raccordés à un réseau. Selon J.J. Brouillet, l'économie pour le service sera de l'ordre de 24 000€ par an.

Daniel Borie, ancien vice-président chargé de l'enfance et de la jeunesse, interpellait en fin de séance le président, désormais responsable de ce service, sur le fonctionnement des centres de loisirs pendant les vacances de Toussaint. « Sachant que vous avez décidé de faire fonctionner en alternance (une semaine chacun) les centres de Montayral et de Libos et que la capacité d'accueil risque d'être insuffisante, quels seront les critères de sélection des enfants » questionnait-il. « Priorité aux enfants du territoire et aux parents qui travaillent » répondait J-L. Costes qui insistait surtout sur la mise en place d'un système d'inscription permettant de réguler les effectifs à ce jour très variables. Si Didier Caminade, 1er vice-président et maire de Cuzorn, considérait « qu’un centre doit suffire pour répondre aux 50 ou 60 demandes » le président s'engageait de son côté à « rouvrir les deux si le besoin s'en fait sentir ».

Sur le même sujet, J-F. Ségala regrettait que l'annonce ait été affichée dans les centres sans que les élus ne soient prévenus alors qu'ils sont les premiers interpellés par les habitants. « C'est moi qui ai demandé aux directeurs de commencer à prévenir les parents » répondait la directrice des services tandis que le président, qui déclarait « comprendre l'inquiétude » conseillait aux élus municipaux de renvoyer le public vers la communauté.

L'annonce des réunions publiques d'information sur le plan local d'urbanisme intercommunal faisait réagir Sophie Gargowitch qui « n'a pas l'impression qu'il y ait une vraie ligne constructive ». « Elle existe : c'est le projet d'aménagement et de développement durable » répondait le président. Le ton allait ensuite monter d'un cran avec la question de la 1re magistrate de Blanquefort qui regrettait de manquer d'information sur le projet de carrière. « En avez-vous », lançait-elle à J.L. Costes. Celui-ci, reprochant à tout le monde, y compris à son interlocutrice, de « parler sans rien savoir » affirmait « attendre la demande officielle ».

Quelques chiffres

22 976€ de subvention à l'amicale du personnel.

41 968€ répartis entre 30 associations sportives.

400 à 450 000€ : tel sera le coût du PLUI.

10 à 15% d'économies seront demandées à tous les services pour la préparation budgétaire 2015.

Pour Tournon Reporter

Michel Debiard

Commenter cet article