Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda de la Semaine

CV TBT RECTO

hebergeur image

Tournon d'Agenais

Marché de l'été

Vendredi 21 Juillet

Thézac

Mercredi 19 Juillet

Rando chais Vins du Tsar

Randonnée de 5 à 6 km

et dégustation au

domaine des Vins du

Tsar.

Rendez-vous à 9h30 au

Bureau d'Information

Touristique de Tournon

d'Agenais.

Tarif 5€ gratuit -18 ans

Tél : 05 53 71 13 70

 

Thézac

Vendredi 21 Juillet

Randonnée Pédestre

à partir de 8h15

Relais du randonneur

Randonnée de 8.5 km

à Tournon d'Agenais

Rendez-vous à 8h30 au

Crédit Agricole de

Tournon ou à Thézac à

8h15 pour covoiturage.

Tél : 07 87 20 11 25.

 

Courbiac

21, 22, 23 Juillet

Fête Votive

 

Publié par Tournon Reporter.

C’est bien souvent dans la difficulté que les hommes se rappellent qu’ils sont plus forts en groupe qu’en simple individu. Dans le Fumélois, la situation économique est plus que délicate depuis de nombreuses années. La menace qui plane sur le classement en zone prioritaire des écoles a terminé de convaincre les derniers sceptiques que l’heure de la mobilisation avait sonné.

Fumel se mobilise !!!

Ainsi, samedi dernier, à l’appel du collectif de défense de la Zone d’Education Prioritaire (ZEP), près d’un millier de personnes étaient dans la rue. Parents, enfants et enseignants étaient bien sur présents mais ils n’étaient pas seuls.

En effet, le collectif de défense de l’emploi faisait cause commune avec celui de défense de l’ex ZEP. Pour Serge Luis, représentant syndical CFDT à Tarkett (ex Parquets Marty) tout est lié. « On veut vivre, travailler et éduquer nos enfants ici, si l’on ferme des écoles ou les hôpitaux alors ou va-t-on ». Il regrettait « que la manif n’est pas attiré encore plus de monde, faute à la pluie sans doute… ».

La parqueterie de Cuzorn, qui a compté jusqu’à un demi-millier de salarié au plus fort, va fermer ses portes à la fin de l’année. La multinationale doit encore régler quelques subsides à ses salariés mais évidemment traine des pieds pour cela. « La loi dit que les indemnités doivent être à la hauteur des moyens de l’employeur » indique Serge Luis.

Pour lui, le projet de reprise annoncé par Jean Louis Costes, Député-maire de Fumel (voir plus loin) « C’est du vent à des fins électoralistes… ». Du côté de Métaltemple, les nouvelles ne sont guère meilleures. William Boucharel, délégué syndical CGT de l’usine, est sur la même ligne que Serge Luis : « Je me réjouis de voir que les habitants du Grand Fumélois prennent conscience de la situation et se mobilisent. Un emploi industriel détruit, c’est quatre emplois induits qui disparaissent et tous les services publics qui sont menacés ! ".

Fumel se mobilise !!!

Il ne reste aujourd’hui plus que 133 salariés à « l’Usine ». Leur jours sont sans doute compter et le rendez-vous à Chambéry au Tribunal de Commerce du 19 janvier prochain est attendu avec beaucoup d’appréhension par les salariés. On comprend mieux à la lecture de cette situation, pourquoi le courrier du recteur qui annonce que « la situation s’améliore » sur le bassin a mis le feu aux poudres.

Ainsi, la mobilisation du collectif de défense de la ZEP continue. Après le succès de la manif de samedi dernier, un bus est parti vers Bordeaux mardi pour aller à la rencontre du Recteur. « Le soutien de la population nous a fait chaud au cœur samedi » explique la porte-parole du collectif Sandrine Milhet. La décision n’est pas encore arrêtée et les Fumélois entendent bien faire changer d’avis l’Académie.

Samedi, tous les politiques du secteur, qu’ils soient de droite ou de gauche, étaient en première ligne pendant la manifestation. Le collectif espère que suite aux démarches de Daniel Borie (voir plus loin), la ministre acceptera de revoir sa copie. « En tous cas, nous continuerons à faire du bruit afin que notre territoire continue de vivre. Des actions fortes sont d’ailleurs déjà en préparation » conclue Sandrine Milhet.

Commenter cet article