Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda de la Semaine

CV TBT RECTO

hebergeur image

Sport Rugby UST

Dimanche 22 Octobre

Nègrepelisse / UST

 

Thézac

Mercredi 18 Octobre

à partir de 8h30

Relais du Randonneur

Randonnée de 6.4 km

à Lacapelle Biron

Rendez-vous à 9h

place de l'église à

Lacapelle Biron ou

à Thézac à 8h30

pour covoiturage.

Tél : 06 07 19 93 87.

 

Thézac

Vendredi 20 Octobre

Randonnée Pédestre

à partir de 8h30

Relais du randonneur

Randonnée de 11.8 km

à Prayssac

Rendez-vous sur le

parking près de l'église

à Belaye à 9h ou à

Thézac à 8h30 pour

covoiturage.

Tél : 06 07 19 93 87.

 

Thézac

Dimanche 22 Octobre

Trail du Verdus

 

Publié par Tournon Reporter.

La Maison Saint Paul de Tournon d’Agenais est à l’origine d’un projet de formation ouvert à l’international avec l’Institut des Sœurs de Saint François d’Assise et deux centres de formations Villeneuvois.

Les liens qui unissent la Maison Saint Paul à Tournon d’Agenais à l’Institut des Sœurs de Saint François d’Assise sont historiques.

En effet, ouvert en 1919 par les sœurs Franciscaines, l’établissement fut créé pour soigner les malades pauvres. Depuis 1965 « l’hospice » comme l’appelait les Tournonnais est devenu la Maison Saint Paul. L’établissement est géré par l’association « Notre Dame de la Pitié » et accueille aujourd’hui 57 adultes déficients intellectuels. C’est un lieu de vie ouvert toute l’année durant. Il abrite également une fraternité religieuse de cinq sœurs de l’Institut.

Jean Michel Gérardin, Soeur Marie-Noëlle et Sandrine Cicutto

Jean Michel Gérardin, Soeur Marie-Noëlle et Sandrine Cicutto

Partenariat entre quatre institutions

« Il n’est donc pas étonnant de voir aujourd’hui les deux entités continuer à travailler la main dans la main ». C’est cela qu’expliquent de concert Jean-Michel Gérardin, le directeur de Saint-Paul et la Sœur Marie-Noëlle quand on les interroge sur la genèse du projet qu’ils initient aujourd’hui. Mais de quoi s’agit-il ? « C’est assez simple en fait » indique M. Gérardin. « Ce projet a pour but de créer un partenariat entre quatre institutions. Deux centres de formation de Villeneuve sur Lot : l’institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), le Lycée l’Oustal qui forme des futurs Aides Médico Psychologiques (AMP), l’Institut des Sœurs de Saint François d’Assise congrégation franciscaines implantées en Europe et en Afrique et la Maison Saint Paul ».

L’idée est de proposer aux personnes en formation dans les centres partenaires, des élèves infirmier, aide-soignant, auxiliaire petite enfance, auxiliaire de vie et AMP, des lieux de stages au sein de la congrégation franciscaine en Afrique se situant au Togo, au Burkina-Faso ou en Côte d’Ivoire. En échange, les centres de formations accueilleront des stagiaires venus de ces pays pour recevoir à leur tour une formation qualifiante.

Pas du Tourisme

Pour M. Gérardin : « Ce projet citoyen est un échange gagnant/gagnant entre les partenaires qui se fait sans transfert d’argent. Aucun coût financier supplémentaire ne sera nécessaire à sa réalisation ». Sandrine Cicutto, en formation AMP à l’Oustal, sera la première élève à se rendre à Lomé au Togo dans le cadre de ce partenariat du 28 février au 28 mars prochain. Pour elle, ce sera sans doute un stage exceptionnel. « L’occasion de vivre un moment de rencontre authentique avec un autre pays » indique-t-elle.

« Ce ne sera pas pour autant du tourisme ! » insiste M. Gérardin « Nous nous sommes rendus sur place pour valider le référentiel métier du stage pour que celui-ci soit en adéquation avec la formation et participe pleinement à la validation du diplôme ». En contrepartie, une sœur Togolaise sera bientôt accueillie en France et sera hébergée à Tournon d’Agenais à la maison Saint Paul.

Ce projet répond aux besoins de tous les partenaires. Pour les centres de formation, c’est une valorisation de leur formation par la possibilité de réaliser un stage international à vocation humanitaire et pour l’Institut des Sœurs de Saint François d’Assise c’est un renforcement technique de leurs fraternités africaines. « Ce projet a une vocation profondément humaniste. Il propose un contrepied fort à la culture égocentrée et mercantile dans laquelle nous évoluons » conclut M. Gérardin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article