Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda de la Semaine

CV TBT RECTO

hebergeur image

Sport Rugby UST

Dimanche 22 Octobre

Nègrepelisse / UST

 

Thézac

Mercredi 18 Octobre

à partir de 8h30

Relais du Randonneur

Randonnée de 6.4 km

à Lacapelle Biron

Rendez-vous à 9h

place de l'église à

Lacapelle Biron ou

à Thézac à 8h30

pour covoiturage.

Tél : 06 07 19 93 87.

 

Thézac

Vendredi 20 Octobre

Randonnée Pédestre

à partir de 8h30

Relais du randonneur

Randonnée de 11.8 km

à Prayssac

Rendez-vous sur le

parking près de l'église

à Belaye à 9h ou à

Thézac à 8h30 pour

covoiturage.

Tél : 06 07 19 93 87.

 

Thézac

Dimanche 22 Octobre

Trail du Verdus

 

Publié par Tournon Reporter.

Pascal Batista, l’ex-batteur des Ablettes, était à Fumel la semaine dernière. L’occasion était belle de rencontrer cette icône du rock Fumélois des années 80 et de raconter son histoire !

Le Lycée Marguerite Filhol accueillait la semaine dernière Pascal Batista, l’ex-batteur du mythique groupe rock des années 80 Fumélois, les « Ablettes ». Ce dernier était présent dans l’établissement pour intervenir dans des classes d’Espagnol afin d’aider les élèves au sein d’ateliers d’écriture.

Fumélois : Pascal ne s’en fout pas !

Pour Pascal, c’est toujours un plaisir que de revenir dans ce lycée ou l’aventure des « Ablettes » a commencé. Pascal y a longtemps traîné ses guêtres avec Philo Fournier le bassiste-chanteur du groupe : « C’est ici que sont nées les « Ablettes masquées ». On a fait nos premiers concerts dans ce lycée pour nos camarades ». Un premier 45tours sort en 1981 en autoproduction et comporte deux titres : « Spontanéité zéro » et « Un amour propre ». Il arrive à un moment où tous à Fumel surfent sur la vague du punk-rock. « Angoisse », « Drei Oklok », « Eclypse », et « Les Ablettes » bien sûr, sont les héros du moment de toute une jeunesse. L’émission d’Antenne 2 « Les Enfants du rock » tourne même un sujet en 1982 qui fait écho de cette dynamique.

Pour les « Ablettes » le succès vient en 1983 avec la reprise punk-rock de « Tu verras » de Claude Nougaro puis avec le tubesque « Jackie s'en fout » sortie à l’automne 1986. « Tout a été très vite, on était à Toulouse tous étudiants. On a signé avec Polydor au milieu des années 80 et puis tout s’est enchainé, les disques, les concerts… » Explique Pascal. Après trois albums, « Les Ablettes », « Art Commando » et « Anticonstitutionnellement », et plus de 1000 dates « live » la formation se sépare à la fin des années 90 non sans avoir marqué une génération de Fumélois. « Après le Punk-rock, on n'a pas su évoluer et prendre le virage de la world music dans les années 90 » résume Pascal.

Pascal en tous cas n’a pas raté ce tournant, et il a continué sa carrière en revenant naturellement vers ses racines espagnoles. Après un premier album « Pasaporte » chanté en Espagnol et en Français, il travaille actuellement à « Rumbatista » qui devrait sortir dans le courant de l’année 2016 avec sept titres interprétés à la fois en Français et en Espagnol. « Rumbatista, c’est deux guitares et un alto. Cela donne un son plutôt acoustique avec des accents de rumba, de flamenco et de son cubain très latino. C’est le fruit de mes voyages et de mon histoire ».

Cette semaine, Pascal s’est multiplié sur le Fumélois et a participé en plus de l’atelier d’écriture à une animation au cinéma Liberty ou après la projection de son vidéo-clip « Jours tranquilles à Fumel », les spectateurs ont pu voir un documentaire sur Paco de Lucia. A l'invitation de l'association Vega Baja, il a également donné un concert à Condezaygues avec son trio Rumbatista, composé de lui-même et du guitariste Nicolas Mazzola, et de l’altiste Gabriel Bismut, preuve s’il en était besoin qu’il n’oublie pas le Fumélois et que « Pascal ne s’en fout pas » !

Pascal Batista est à voir sur www.myspace.com/RUMBATISTA et sur www.youtube.com/user/RUMBATISTA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article