Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda de la Semaine

CV TBT RECTO

hebergeur image

Sport Rugby UST

Dimanche 24 Septembre

UST / Vallée du Girou

Repas Supporters

Salles des Assos à 12h

Crudités, Steack,

Haricots verts,

Fromage, Fruits,

Café 15€

Tél : 05 53 40 72 07

 

Thézac

Mercredi 20 Septembre

à partir de 8h30

Relais du Randonneur

Randonnée de 6.7 km

à Duravel

Rendez-vous à 9h 

place de la mairie à

Duravel ou à 8h30 à

Thézac pour covoiturage.

Tél : 06 37 58 31 61.

 

Thézac

Vendredi 22 Septembre

Randonnée Pédestre

à partir de 8h

Relais du randonneur

Randonnée de 11.5 km

à Toufailles

Rendez-vous sur la place

de Toufailles à 8h30 ou

à Thézac à 8h pour

covoiturage.

Tél : 06 74 03 73 81.

 

Tournon d'Agenais

Dimanche 24 Septembre

Légendes d'Automne

 

Publié par Tournon Reporter.

L'association VAL-Ulm basée à Villeneuve sur Lot travaille sur la recherche des phénomènes myco-vibratoires avec le CNRS.

Depuis quelques mois, l'association VAL-Ulm (Vallée du Lot Aéro-Loisirs) basée à Villeneuve-sur-Lot participe à une expérience originale menée par l'équipe du Professeur Francis Plumont de l'Université du Québec et par l'équipe du CNRS de Toulouse du Professeur Sautier-Lagarde.

Fumélois : Val ULM travaille sur la recherche des champignons

10 ans de recherche

De quoi s’agit-il ? Des phénomènes myco-vibratoires ! Le Professeur Sautier-Lagarde l’explique assez simplement « Le principe repose sur l'analyse et la séparation des fréquences émises par chaque type de champignon. Il nous a fallu dix ans pour mettre au point et développer le capteur et le logiciel de spectrographie qui nous permettent de référencer ces différentes vibrations d'une intensité extrêmement faible ». « L'ULM s'est imposé rapidement comme l’outil idéal pour balayer un large territoire et enregistrer les données. Le drone, du fait des transmissions hertziennes qu'il produit, rend en effet notre capteur inutilisable » ajoute le Professeur. L'étude des vibrations mycosiques n'est pas une idée nouvelle. Les premières recherches datent des années 1920 en France, mais ont été abandonnées faute de matériel performant.

Ainsi, les premiers vols d'essais ont commencé en mai 2015 et mobilisent toute l’association. « Nous avons été contactés par téléphone par le Professeur Sautier-Lagarde. Il s'agissait d'effectuer des vols de reconnaissance sans radio au-dessus des forêts périgourdines. L’ULM est équipé d’un capteur fixé sous l’appareil et un passager nous accompagne avec un ordinateur portable » explique Didier Lalève, le président de l’association VAL-ULM. L’association a été repérée sur Internet par l’équipe du professeur et sa proximité avec le Périgord a joué en sa faveur. « Notre site internet est un vrai outil de communication performant. Il faut dire que notre secrétaire a fait du beau travail » ajoute Didier Lalève.

Le diamant noir dans le viseur

Mais organiser ces vols n’a pas été une sinécure. « Il a fallu obtenir toutes les autorisations de vols avec l’aide de VAL-ULM. Ce fut un parcours administratif long et qui nous a demandé beaucoup de patience et de pédagogie pour expliquer le projet ». explique le professeur Sautier-Lagarde. « C'est une grande avancée pour l'industrie du champignon, le cèpe en particulier, on va pouvoir mettre sur pied des ramassages à grande échelle en coordonnant des ULM et des équipes au sol ». Présent dans la région, le « diamant noir » est particulièrement dans le viseur des pilotes mais les recherches continuent afin de capturer la vibration de la truffe qui semble pour le moment plus complexe à repérer du fait que ce champignon a élu domicile sous la terre.

En tous cas, l’équipe de VAL-ULM a trouvé là un nouvel axe pour continuer à développer son activité. « Je pense que l'ULM a encore un bel avenir devant lui, que ce soit au niveau touristique ou en terme de création d'emploi. Cette collaboration, nous a entraînés dans une formidable aventure qui nous incite à continuer la valorisation de notre activité. C'est pourquoi, nous serons sur tous les fronts cette saison encore. Guettez le petit avion jaune et rouge, nous ne sommes pas loin ! " conclut M. Lalève

Site Internet : vwww.val-ulm.fr/

Commenter cet article